Livraison gratuite à partir de 25 euros d'achats  -  Livraison 48 heures  -  Paiements sécurisés

l'école version USA unschooling

L’école version USA : l’unschooling

août 04, 2017

On le sait l’école peut être une source de stress pour vos petits génies. Réussir à comprendre vite, suivre le programme, avoir de bonnes notes, tenir le rythme … Et ce, de 3 ans à 18 ans ( sans compter les études supérieures…)


Aujourd’hui, on vous propose de vous envoler pour les Etats Unis et découvrir une méthode d’apprentissage un peu différent : l’unschooling !


Qu’est ce que c’est ?


Si en France comme aux Etats Unis, l’école est “obligatoire” de 6 à 16 ans, c’est l”instruction plus que l’école qui est obligatoire.
Les “Unschoolers”, comme on les appelle, sont ces enfants qui ne sont pas scolarisés. Pas de réveil le matin, pas de programme scolaire, on apprend ce qu’on veut comme on veut !
La seule obligation pour les parents est de montrer chaque année aux autorités que leurs enfants font des progrès mais il n’y a pas de tests standardisés.


Resi Connell, une maman américaine qui n’a jamais scolarisé ses enfants s’expliquent : “Je ne leur enseigne aucune matière académique, ni l’anglais, ni les maths, mais ils apprennent tout ça par d’autres activités



Pourquoi l’unschooling, c’est pas mal pour les enfants ?



Erin, la fille de Resi a par exemple décidé de s’occuper d’un élevage de chèvre. Certes, elle ne connaît pas le théorème de Pythagore, mais elle explique qu’elle apprend ainsi la génétique et la reproduction.

“A l’école on nous dit de s'asseoir, on nous dit ce qu’on doit apprendre. Alors que moi je m'intéresse à telle ou telle chose et c’est mon choix”


Aux Etats Unis, ces enfants non scolarisés sont estimés à 200 000 ! Un chiffre impressionnant qui met en avant un apprentissage basé sur la liberté et le désir d’apprendre… Pour les “unschoolers”, c’est chacun son rythme.

Pour Peter Gray, professeur au Boston College, l’unschooling est une bonne chose. Il explique que si l’enfant apprend à marcher et parler seul, l’école représente alors un frein à son apprentissage.


Et l’école alors ? Ca ne sert plus à rien ?


Mais bien sûr, l’“unschooling” a ses limites…  Tom, le frère d’Erin a 10 ans, et il ne sait toujours pas écrire. Il apprend petit à petit grâce à son téléphone portable...


Ann Dolin, spécialiste des questions éducatives, pense elle qu’il y a un risque certain à l’unschooling.  Elle s’exprime : “les enfants qui ne vont pas à l’école n’ont pas la chance de travailler avec d’autres élèves, or ce que veulent les employeurs aujourd’hui ce sont des gens capables de travailler en groupe.”



L’école version USA : l’unschooling - TOPLA | playtopla ...